Éditorial

En 2017, « Les Portes du temps » deviennent « C’est mon patrimoine » ! Une nouvelle dénomination pour réaffirmer combien l’appropriation du patrimoine par les jeunes générations favorise une conscience citoyenne et collective, et combien l’éducation artistique et culturelle est une priorité pour l’égalité des chances, la compréhension mutuelle et l’épanouissement de chacun dans notre société.

Ce dispositif s’adresse aux jeunes de 6 à 18 ans pour leur permettre d’appréhender le patrimoine autrement au travers de programmes de découverte et d’activités artistiques organisés lors des vacances scolaires.

Le ministère de la Culture a souhaité cette année donner un nouvel élan à cette initiative en touchant plus de jeunes, en mettant l’accent sur les adolescents, et en mobilisant des lieux patrimoniaux plus diversifiés et implantés dans chaque région française. Cette année, 210 sites accueilleront 40 000 jeunes dans 130 projets, dont un tiers issu des quartiers prioritaires de la politique de la Ville, notamment grâce à un partenariat toujours exemplaire avec le Commissariat général à l’égalité des territoires.

Je remercie chaleureusement tous les intervenants qui contribuent avec engagement au succès et au rayonnement de ce dispositif, en premier lieu les porteurs de projets, associatifs et publics, des champs de la jeunesse et de la culture. Je remercie aussi les différents partenaires au niveau régional et national, fédérations d’éducation populaire, administration déconcentrée de la jeunesse et de la ville, ainsi que les collectivités territoriales qui, à nos côtés, accompagnent les projets.

Enfin, je forme le vœu que cette nouvelle édition donne à chaque enfant ou adolescent le plaisir de découvrir, de comprendre et de partager la richesse patrimoniale unique de notre pays, et qu’elle leur permette d’incarner à leur tour ce rôle d’ambassadeur culturel, de passeur de mémoire, nécessaire à la construction de notre Histoire.

 

Françoise Nyssen

Ministre de la Culture